Du corps sensible au corps joueur du clown
du 26 avril au 6 mai 2021
lieu du stage: La maison du clown, 140 route de godewaersvelde, 59114 Steenvoorde
Prérequis : aucun, sauf l'envie de jouer
Coût du stage : 650€ + 5€ d'adhésion à la cie les cogne-trottoirs - ce prix comprend le coût pédagogique et les repas midi/soir. L'hébergement est pris en charge par la compagnie.
Renseignements et inscriptions : slyvebernard@gmail.com – 06 52 02 41 47


contenu
Le clown vogue sur le vivant de sa chair sans chercher à en comprendre le sens. Il vit pleinement ses jeux, sans aucune autre volonté que celle du plaisir, du vibrant. Il atteint ce que Marc Vella appelle le « festin de la vie », cet endroit où tout ne fait qu'un et où ni le temps ni l'espace n'ont d'autres repères que la musique de la vie. Cette musique en fait un être anarchique qui navigue au gré des mouvements de sa sensibilité, et qui, dans cet envol, se surprend constamment.


Nous aborderons le clown comme un voyageur, un « glaneur de sensations », un monstre d'énergies au cœur du présent.


Mais il n'y pas d'envol sans assises, sans une écoute de soi subtile.
C'est pourquoi nous utiliserons le do in (= pratique du shiatsu sur soi) pour enclencher un réel dialogue entre le clown et son corps, et tenter par là d'être en symbiose avec les mouvements d'énergies qui le traversent. Par le do in, nous plongerons dans le corps sensible du clown.


Shiatsu signifie, en japonais, « pression avec les pouces ».
Le shiatsu tire ses racines de la Médecine Traditionnelle Chinoise et peut s'apparenter, pour faire simple, à de l'acupuncture avec les doigts.
Le do-in est l'art du shiatsu sur soi.
Par un toucher conscient des méridiens énergétiques, il dégage la libre circulation de l'énergie, stimule la vie des organes, fortifie toutes les fonctions et les harmonise. Par cette pratique nous allons reprendre contact avec notre propre corps. Chaque centimètre carré de peau sera touché, étiré, pressé, respiré, ressenti. À partir de là, toute information extérieure ne sera plus seulement reçue par le cerveau ou le cœur au niveau intellectuel ou émotionnel mais par tout le corps dans ses moindres cellules. Le do-in est une technique d'éveil individuel. Grâce à lui nous allons être détendus, reliés et totalement à notre vraie place avec une connaissance intuitive de tout ce qui est nécessaire. extraits de « L'art du Do-In », de Jean Rofidal


Il s'agira alors de passer du corps sensible au corps joueur, d'embrasser ce grand OUI du clown, pour qui tout est jeu, de s'offrir l'envol du bouillon de vie qui le traverse, pour laisser éclore la fantaisie et la poésie sans la chercher.
Inspirée notamment par les enseignements d'Eric Blouet, nous déploierons ce OUI par un travail sur les énergies et leur résonances, et nous libérerons l'état créatif du clown grâce à une boîte à outils d'expressions (danse, chant, revendication, confession, écriture automatique...).
Les journées commenceront par une exploration de l'art du do-in avec Julia Kaczynska, et se poursuivront à mes côtés pour l'éclosion des joueurs, autour d' exercices en groupe, en duo, et des passages solos en improvisation.


Ce qui sous tend ma pédagogie est la recherche de l'autonomie du joueur : ouvrir ses consciences pour lui permettre à la fois d'être libre dans son improvisation, mais aussi d'en connaître les chemins d'accès. Autrement dit, une conscience du présent qui le traverse, et une conscience sur ce qu'il trace au présent ; une première porte pour ouvrir des dramaturgies d'écriture. Le do in suit aussi cette philosophie, il est pour moi le partenaire idéal pour préparer les joueurs à l'état du clown.